Petite histoire d'une belle tromperie ! (article complet)

Aller en bas

Petite histoire d'une belle tromperie ! (article complet)

Message par LRDL le Lun 21 Jan 2008 - 2:48

VO Maxine de la honte



Vous connaissez ces histoires ! Elles parlent de formules magiques, de vérités révélées ou de trésors cachés, de produits aux propriétés miraculeuses découverts – c'est un enchantement – sans avoir été vraiment cherchés.

C'est l'histoire d'un produit appelé VO Maxine 113. VO Maxine 113 est un nom qui suggère une belle parenté : VO comme consommation d'oxygène (pensons à VO2max…), Maxine comme "c'est trop bien" et 113 comme "ça fait sérieux". Composé d'un acide gras de la famille des "oméga 3", ce produit permettrait d'améliorer la consommation maximale d'oxygène et ainsi les performances des sportifs d'endurance.



De nombreuses publications scientifiques ont montré que les acides gras "oméga 3" et notamment "l'acide gras VO Maxine" (le DHA : docosahexaenoic acid également appelé acide cervonique compte tenu de son abondance dans les phospholipides du cerveau) peuvent avoir divers effets bénéfiques en particulier chez les personnes "fragiles" (personnes âgées, enfants, femmes enceintes, diabétiques…). Parmi les bénéfices attendus notons pêle-mêle l'immunité, la réduction des risques cardio-vasculaires, l'amélioration des performances cérébrales… et pourquoi pas un meilleur approvisionnement des cellules en oxygène ?

Pour comprendre ce dernier point, nous devons faire un petit détour du côté de l'anatomie du système circulatoire. En partant du cœur, le réseau de distribution du sang dans l'organisme comprend tout d'abord des artères de gros diamètre puis des artères plus petites et, à proximité des cellules, des capillaires dont le diamètre peut être inférieur à celui des globules rouges. Pour réussir à se frayer un passage dans les capillaires, les globules rouges n'ont donc d'autre solution que de se déformer. On comprend dès lors l'intérêt éventuel des molécules capables d'améliorer la plasticité membranaire. Elles pourraient favoriser la progression des globules rouges dans les capillaires et ainsi la libération d'oxygène aux cellules. C'est précisément ce que permettrait VO Maxine 113 : favoriser la fluidité des membranes et notamment assurer une meilleure déformabilité des globules rouges. Aux dires, des docteurs Pieroni et Beury – les deux "porte-paroles scientifiques du laboratoire" – la découverte fondamentale serait d'avoir réussi à associer cet acide gras DHA à une autre molécule capable d'améliorer considérablement l'absorption de DHA par l'organisme (biodisponibilité).

Tel est le fond de vérités montrées ou extrapolées, sur lequel repose l'histoire de VO Maxine 113. Pour le reste, l'histoire est à dormir debout.

Le "Laboratoire"
Commençons par la description même du "laboratoire de la performance" tel que se nomme la société qui commercialise VO Maxine 113. Sur leur site internet, ce "laboratoire" annonce être implanté à Bruxelles et à Nice. Nous nous sommes rendus au 36, avenue Henri Matisse à Nice. Un petit immeuble de bureaux dans un quartier résidentiel à l'entrée de la ville. Quelques palmiers côté rue, un parking privatif côté cour. Sur le parking, une vingtaine de places toutes "marquées" aux noms des différentes sociétés occupant l'immeuble. Mais aucune place réservée au laboratoire de la performance. Devant la porte, une quinzaine de boîtes aux lettres dont une marquée au nom du laboratoire de la performance et une autre au nom du laboratoire Suvitech (autre nom du dit laboratoire). Sur l'interphone, les noms des sociétés qui occupent l'immeuble. Mais aucune étiquette au nom du laboratoire de la performance. Bref , au 36 rue Henri Matisse un matin de décembre 2007… : deux boîtes aux lettres...

Les " études scientifiques "
Le laboratoire déclare avoir procédé à une étude scientifique sur 16 sportifs avec un groupe expérimental (ayant ingéré le "complément alimentaire" pendant 8 semaines) et un groupe témoin (ayant ingéré le complément pendant les 4 dernières semaines du suivi). Les résultats montrent une progression de VO2max de 12 %, une amélioration de la récupération cardiaque de plus de 17 % et une baisse de 7 % du "mauvais" cholestérol (LDL) chez le groupe expérimental uniquement. Conclusion émise par le laboratoire : Huit semaines d'utilisation de VO Maxine 113 améliorent la VO2max, la récupération et diminue le mauvais cholestérol.

Voilà pour les déclarations. Dans les faits, aucune publication officielle ne vient confirmer ces résultats annoncés sur le site internet du "laboratoire". Nous avons entré les mots clés correspondant aux résultats annoncés (Docosahexaenoic acid and sport, DHA and sport performance, DHA and endurance) dans le principal moteur de recherche consacré aux publications scientifiques dans le domaine de la médecine et de la physiologique (PubMed). Le résultat s'apparente à un grand vide. Aucune publication ne confirme l'existence d'un lien éventuel entre DHA et performances sportives. La seule publication explicite portant sur ce rapport DHA - performance physique est l'œuvre d'une équipe norvégienne. Réalisée en 1997, cette étude aboutit au constat que la supplémentation en oméga-3 n'augmente ni la puissance maximale aérobie ni les performances en course de joueurs de football très entraînés (Raastad et al 1997).


Côté recherche française, une étude publiée en 1992 dans les Cahiers de Nutrition et de Diététique (Léger et al 1992), observe un effet bénéfique de l'huile de poissons (riche en acides gras dont le fameux DHA) au cours de l'effort d'endurance. Prudents, les chercheurs déclarent toutefois souhaiter conforter leurs conclusions par de nouvelles expériences.

Quand nous étendons les investigations à l'ensemble de la catégorie oméga-3, les études sont un peu plus étoffées mais les résultats tout aussi incertains (Huffman et al 2004 ; Ayre et Hulbert, 1997). Bref, du côté des "vraies études scientifiques", des pistes sont explorées mais aucun consensus n'émerge.

Science et tromperie
Il faut dire que pour la société qui vend le "produit miracle", la "science" semble aisée. Quelques recettes parmi d'autres… La revue imaginaire baptisée d'un nom qui sonne bien (L'observatoire international de la performance sportive). L'interview de "l'expert maison" avec formule chimique à la clé. Plus fort encore, les lettres envoyées à des sportifs leur proposant de participer à une recherche scientifique contre 199 € payés par les sportifs à la dite société (et oui, ne reculons devant rien…) ! Dans le mode "ça ressemble à de la science", nous trouvons également les fameux 97 % de sportifs satisfaits ; soit un nouveau chiffre "sorti du chapeau" sans aucune référence à une étude d'opinion. Et puisque la société apporte ses témoignages élogieux, apportons celui de Laurent*, un coureur que nous avons rencontré ces dernières semaines et qui, après 7 semaines d'utilisation de VOmaxine, n'a observé aucune différence sur ses performances.

Les experts
Nous avons dit que le laboratoire de la performance s'appuyait sur deux experts pour apporter du crédit aux informations apportées. Le docteur Pieroni a effectivement participé à diverses publications portant sur la DHA et ses effets notamment sur le vieillissement. Quant au docteur Beury, nous** pouvons nous prononcer pour avoir travaillé avec lui pendant plus d'un an au sein de l'Institut de Médecine du Sport (IMS) de Troyes. Le docteur Beury est un médecin généraliste qui travaille depuis plusieurs années aux urgences de l'hôpital de Troyes. Doté de spécialisations en médecine du sport et en nutrition, ses compétences dans ces domaines sont multiples et certaines. En revanche, il ne peut être considéré comme un spécialiste en physiologie de l'effort et ne présente aucune compétence et activité dans le domaine de la recherche.

Une longue liste
L'entreprise VO-Maxine s'ajoute à la longue liste des utilisations trompeuses de prétendues découvertes. La L-carnitine, la vitamine B15, les produits mixtes à base de magnésium, d'arginine… l'ont précédée ; d'autres suivront. A chaque fois, des sportifs crédules se laissent prendre au piège. Des sportifs souvent sceptiques mais qui à l'image de Laurent, peuvent se dire – "mais si c'était tout de même vrai, ce serait bête de passer à côté".

Devant la multiplication des encarts publicitaires réalisés par "l'entreprise VOMaxine" sur internet et dans de nombreux magazines spécialisés (Jogging International, Triathlete…), les quelques espaces de résistance (forum du site onlinetri.com , article du magazine Sport et Vie n°96 en 2006) semblent bien isolés.

Si les histoires peuvent être belles parfois, celle-ci parle d'argent et d'argent seulement ; de personnes que l'on dupe en leur disant : " c'est possible", "un autre monde est possible", un monde dans lequel des produits non dopants, n'offrant que des bienfaits, vont vous permettre de progresser sans effort supplémentaire. Un monde extraordinaire dans lequel il est possible de "faire de la recherche" tout en se faisant payer par les sujets volontaires pour participer à cette recherche.

La "honte VO-Maxine" associée à la "collaboration publicitaire" des magazines spécialisés censés informer leurs lecteurs, ravivent malheureusement la citation selon laquelle :
quand l'argent parle, la vérité se tait !


"VOLODALEN"

Références

Ayre KJ , Hulbert AJ .
Dietary fatty acid profile affects endurance in rats. Lipids. 19 97;32(12):1265-70.
Huffman DM , Altena TS , Mawhinney TP , Thomas TR . Effect of n-3 fatty acids on free tryptophan and exercise fatigue.
Eur J Appl Physiol. 2004;92(4-5):584-91.
Leger CL, Guezennec CY, Hassani NK, Satabin P. Les acides gras phospholipidiques membranaires au cours de l'effort physique de longue durée avec ou sans apport nutritionnel d'huile de poisson. Cah Nutr Diét, XXVII(2) : 82-89, 1992.
Raastad T , Høstmark AT , Strømme SB .
Omega-3 fatty acid supplementation does not improve maximal aerobic power, anaerobic threshold and running performance in well-trained soccer players.
Scand J Med Sci Sports. 1997;7(1):25-31.
Site : vomaxine.com

LRDL

Masculin
Nombre de messages : 276
Age : 71
Localisation : : nouméa
Métier : : néant
Passions : : néant
Date d'inscription : 03/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire d'une belle tromperie ! (article complet)

Message par Néné le Lun 21 Jan 2008 - 9:43


_________________
Néné &...no doping & no drafting !...
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillant avant d'avoir l'air con..."
avatar
Néné
Admin

Nombre de messages : 1861
Age : 64
Date d'inscription : 02/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://triathlon-asptt-noumea.org/topic/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum