Amstrong, dopage : Ballester répond. (2/2)

Aller en bas

Amstrong, dopage : Ballester répond. (2/2)

Message par Néné le Sam 28 Oct 2006 - 13:10

Bonjour Mr Ballaster. Pourquoi vous ne reprendriez pas des échantillons de Merckx, Thevenet, Anquetil etc..., et on les analyserait avec les techniques actuelles? Vous découvriez peut être qu'ils se dopaient et dans l'affirmatives on pourrait annuler leurs titres. Vous ne trouvez pas que vous êtes complètement ridicule avec cette histoire? philippe

- Parce que le dopage a changé. Pour faire court, il y a deux époques : avant 1990 et après. Avant, la plupart étaient à la « même enseigne « (Anquetil en a longuement parlé) et le dopage (principalement amphétamines, corticoïdes, testostérone) ne changeait pas foncièrement la donne, les organismes. Avec l’arrivée des activateurs sanguins (notamment EPO), c’est la métamorphose totale. Qui a en outre initié un dopage à deux, voire trois vitesses (dopage des « riches », des « modestes », des « pauvres »). En parlant de ridicule enfin, il faut savoir qu’en sport… il tue. Alors, est-ce à prendre à la légère ?

Bonjour, pensez-vous que les scandales à répétition cet été puissent mettre définitivement fin au dopage dans le cyclisme? La pression de l'opinion et des médias ne vont-ils pas finalement avoir raison de ce fléau? Indurain

- Je ne le vois pas comme ça. Reprenez votre boulier : combien d’affaires, de scandales, de morts (Pantani entre autres) depuis l’affaire Festina. Cela a changé quelque chose ? Oui, l’escalade est encore plus folle. Quant à la pression de l’opinion, elle peut être en partie tributaire de celle des médias qui, à mon avis, n’est pas la plus mordante, la plus incisive, la plus intraitable sur le sujet.

Pour vous, Lance Armstrong, c'est un héros ou un tricheur ? SL8R

- Un héros pour certains, un tricheur pour moi. Un héros pour ceux qui ne veulent pas voir plus loin que le bout de leur nez, qui se contentent de son seul message manipulateur, qui ne veulent pas voir l’envers du décor, qui ne veulent pas savoir les manigances, les mensonges, les tricheries du personnage.

Lance Armstrong a t'il reconnu avoir pris de l'EPO avant son cancer ? Faut il alors le sanctionner simplement ? marie

- Oui, il a reconnu. Trois témoins, dont deux sous serment, l’ont entendu le dire face à un médecin alors qu’il venait d’apprendre qu’il avait le cancer. C’était en 1996. Cet épisode est relaté dans le livre. Et quand on parle sous serment, c’est sérieux… D’autres témoignages en font également état dans le livre.

Pourquoi Armstrong parait tant protégé ? Est-ce parce qu'il a apporté le cyclisme aux Etats-Unis ? A-t-on le droit de toucher à son image, taché par ces soupçons de dopage ? hervé


- Parce qu’il représente un énorme enjeu financier. Armstrong est un produit : il a joué sur le côté « survivant du cancer », sur la corde sensible, pour vendre des millions de bracelets par exemple. Comme il génère beaucoup d’argent, il a attiré des hommes d’affaires, des hommes d’influence. Qui ont tout… intérêt que la marque Armstrong fasse tomber les profits. Des témoignages sur les pressions exercées sur une quinzaine de témoins de nos deux livres rappellent cet état de fait.

Pourquoi écrire un livre sur lance Armstrong et pas un autre sportif ? marc

- Parce que je connaissais le sujet (j’ai travaillé 12 ans à L’Equipe, rubrique cyclisme), l’environnement, le milieu. Parce qu’aucun autre sportif qui a triché avec son sport s’est comporté de la sorte pendant (insolence) et après (arrogance). Parce qu’il sort indemne et qu’il est perçu comme une icône alors que les fondements même de la notion de champion ou de « héros » ont été bafoués.

Si Lance prouve qu'il ne s'est jamais dopé, seriez vous prêt à publier un livre pour vous excuser Smile andreas


- Désolé mais ça n’arrivera pas. Trop de témoignages et de faits l’accablent. Je vous rappelle qu’il a déjà été pris deux fois « par la patrouille » sur le Tour 1999 : aux corticoïdes (blanchi par l’UCI sur présentation d’un certificat médical antidaté) puis à l’EPO à six reprises (révélé en août dernier). Et que la conjugaison de nos deux ouvrages sont parlants pour ceux qui veulent bien les ouvrir. Enfin, même la justice civile nous a donné raison, Armstrong ayant été débouté deux fois quand ils nous a attaqué en justice.

Quels sont à votre avis les sports les plus atteints par le dopage? La natation? Le cyclisme? Le ski de fond? L'athlétisme? Les sports d'endurance, sont-ils pires que les autres? Henri77

- Je serais tenté de reprendre presque chronologiquement votre liste (non exhaustive). Les sports d’endurance semblaient les plus exposés au dopage mais de Ben Johnson (Séoul 1988) à Marion Jones en passant par Florence Griffith-Joyner décédée à 38 ans), les « autres » ne sont pas en reste. Schématiquement, tout sport a enjeu professionnel peut être touché car le nerf de la guerre, c’est bien sûr l’argent.

Pour vous, quel est le plus grand cycliste des temps modernes (et si possible non dopé) ? helene

- si possible non dopé ? Je cherche, je cherche… Ma langue au chat…

Y a-t-il des sports plus concernés par le dopage? Le dopage favorise-t-il la force ou l'endurance? Sweety

Déjà répondu plus haut.

C'est la fin du chat, merci.

_________________
Néné &...no doping & no drafting !...
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son, que certains paraissent brillant avant d'avoir l'air con..."
avatar
Néné
Admin

Nombre de messages : 1861
Age : 64
Date d'inscription : 02/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://triathlon-asptt-noumea.org/topic/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum